Stage de Pilotage – La sécurité et les institutions automobiles

Stage de Pilotage – La sécurité et les institutions automobiles

La Tenue

Afin de réduire les risques pour les pilotes amateurs, les circuits de stage de pilotage imposent des nomes d’équipement. Vous devez vous présenter au rendez-vous en tenue décontractée. On vous fournira une combinaison ignifugée ainsi que des gants. Vous devez aussi porter un casque intégral homologué. Si vous devez porter des lunettes ou des lentilles de contact, elles sont autorisées.

Chaque catégorie de stages de pilotage possède un règlement supplémentaire qui permet de vous assurer une sécurité maximum. Vous devez porter obligatoirement un harnais ou une ceinture. Votre taille ne doit pas être inférieure à 1.40 m. Si vous ne respectez pas le règlement intérieur du circuit, votre comportement entrainera l’exclusion immédiate.

Le balisage

Sur le circuit du stage de pilotage, la sécurité est aussi garantie par une signalétique particulière. Vous trouvez les drapeaux présents au bord de la piste. Les codes couleurs sont identiques à tous. Le drapeau vert indique qu’il n’y a aucune restriction sur la piste. Le bleu signifie qu’une voiture plus rapide souhaite vous doubler et que vous devez lui céder le passage. Le jaune annonce un danger sur le circuit, vous devez ralentir. Le noir vous signale que vous êtes prié de quitter le circuit. Enfin le rouge marque la fin de la course.

Vous allez rencontrer des cônes de freinage ou des panneaux sur les bords de la piste du stage de pilotage. La plupart des bordures ont été remplacées par des vibreurs moins dangereux. Ils sont disposés à l’abord des virages. Ils vous donnent un repère visuel et résonnant afin que vous puissiez optimiser le freinage ou le changement de direction. Vous avez aussi les cônes de trajectoire qui servent à matérialiser le point de corde et les points d’entrée/sortie.

La réglementation

Tous les circuits de stage de pilotage doivent souscrire une assurance ” RC circuit ”, qui couvre les dommages occasionnés aux tiers que ce soit à l’instructeur, aux spectateurs… mais aussi aux infrastructures du circuit. De plus les circuits servant aux stages de pilotage ont mis en place des accessoires de sécurité supplémentaires comme les bacs à sable, des murs de pneus ou des arceaux de sécurité sur la voiture. Les circuits automobiles sont de plus en plus bordés de talus qui ont l’avantage d’offrir aux spectateurs un point de vue mais aussi de diminuer les nuisances sonores pour les riverains.

Il y a des règles de base à respecter sur un circuit de stage de pilotage. Tous les véhicules tournent dans le même sens. Les obstacles sont signalisés par des drapeaux ou des cônes que vous devez impérativement respecter. Restez humble derrière votre volant, ne soyez pas un danger pour les autres et pour vous-même. N’essayez pas de dépasser vos limites lors du stage de pilotage, car le résultat sera un ”tête à queue”, une sortie de piste ou un accident.

Le stage de pilotage doit rester un amusement et ne pas devenir une course poursuite dangereuse. Pour les débutants le dépassement est autorisé uniquement dans les lignes droites. Quoi qu’il arrive il est interdit de s’arrêter sur la piste. Les vitres du véhicule doivent être fermées. Bien entendu sur un circuit la tolérance à l’alcoolémie est de 0. Sinon on peut dire que le stage de pilotage se pratique de 18 à 77 ans.

Contribution à la sécurité routière

Comme nous avons pu le constater, un stage de pilotage a plusieurs finalités. Les objectifs peuvent être ludiques ou professionnels. Cependant, ces stages doivent aussi s’inscrire dans une logique d’éducation à une conduite responsable et citoyenne.

En effet, la distinction entre la conduite sur circuit et la conduite routière doit être bien intégrée par les stagiaires. Les stages de pilotage automobiles, doivent jouer un rôle d’exutoire, en incitant les amoureux de la vitesse à assouvir leur passion sur les seuls circuits. Sur la route, l’amélioration de la maîtrise de la conduite, doit nécessairement contribuer à une meilleure sécurité routière. Dans tous les cas, un stage de pilotage doit contribuer à leur niveau à l’amélioration de la sécurité routière.

Les institutions automobiles

La Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) régie le sport automobile. Elle a été fondée en 1904 et elle conserve un statut consultatif auprès de l’O.N.U. La FIA défend les droits des organisations automobiles et des usagers qui utilisent les voitures. Elle surveille la sécurité des infrastructures des circuits, l’organisation des compétitions et la sureté des stages de pilotage. La FIA rend des homologations dans le respect de la réglementation internationale établie par le code sportif. Elle veille au bon fonctionnement des clubs, association et fédération liés à l’automobile. En générale elle favorise le développement des automobilistes dans le monde entier.

Le Syndicat National des exploitants de centre de Pilotage Automobile (SNPA) a la vocation de promouvoir l’enseignement du pilotage automobile. Il défend la qualité du service et la sécurité du sport automobile. Il participe activement à la formation des moniteurs et pilotes instructeurs officiant dans les stages de pilotage. Le SNPA est reconnu comme partenaire auprès du ministère de la jeunesse et des sports et de la FFSA.

La Fédération Française du Sport Automobile (FFSA) fondée en 1952, est reconnue comme l’école de référence dans l’enseignement du pilotage. Elle a mis en place le diplôme du BPJEPS avec des mentions spécifiques comme moniteur de stage de pilotage. Elle est présente sur tout le territoire Français. Elle vérifie et contrôle régulièrement les manifestations impliquant des véhicules à moteur, le bon respect de la réglementation, et l’application du code du sport.

L’automobile club est un représentant des usagers de la route avec les pouvoirs publics, les compagnies d’assurance, les constructeurs. Il défend tous les litiges du quotidien en rapport avec la route que vous ou votre famille rencontre. Il se bat aussi pour une amélioration des conditions de sécurité routière. Si vous rencontrez un problème lors de votre stage de pilotage, nous vous conseillons de vous adresser à l’automobile club.

L’Union Technique de l’Automobile, motocycle et du Cycle (UTAC) est le partenaire de référence en ce qui concerne la sécurité, l’environnement, les essais, les certifications du monde automobile. C’est un expert en homologation. Il participe aussi à la recherche automobile. Par son action en amont de l’automobile, il contribue au bon déroulement des stages de pilotage.

 

Droit d'auteur appartenant à la société Pixalione, (articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle).

Tarifs & Réservation

Dans le but de mesurer l'audience de notre site, http://www.driftngrip.com utilise des cookies. En visitant notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Si vous le souhaitez, vous pouvez modifier la gestion des cookies de votre navigateur ou vous pouvez cliquer ici.