Les circuits et les voitures

Les circuits et les voitures

Les circuits

Les infrastructures dédiées aux stages de pilotage sont réparties un peu partout en France. Ils ont une notoriété plus ou moins prestigieuse en fonction des courses et des grands prix qui s’y déroulent. Certain circuit comme celui du Mans, du Castelet ou de Magny-Court ont une renommée mythique et ont vu naître de grands champions.

Chaque circuit est différent avec des spécificités sur la longueur des pistes, ses difficultés, son revêtement de sol, son balisage… Certains circuits sont longs et peu techniques, d’autres sont rapides et courts, d’autres encore sont sinueux, lors de l’achat du stage de pilotage, vous devez prendre en compte ces paramètres. Le but d’un stage amateur n’est pas de faire de la vitesse pur mais de prendre du plaisir.

Quand vous choisissez le stage de pilotage, n’oubliez pas de choisir le lieu du circuit en fonction de votre domicile. En effet, le déplacement pour se rendre au circuit doit être cohérant. Certaines infrastructures offrent un point de vue agréable pour les spectateurs ou les personnes vous accompagnant. Avoir une vue d’ensemble de la piste est plus convivial.

Tous les circuits de stage de pilotage sont homologués. Cette réglementation est régie par le code du sport. Les conditions de sécurité ainsi que les modalités des compétions, des entraînements, des essais et des démonstrations sont définies par l’article R331 et suivant. Viennent s’ajouter des décrets qui complètent les dispositions réglementaires. Une commission nationale d’examen des circuits de vitesse a été nommée pour visiter et vérifier les circuits de stage de pilotage. Certains organisateurs de stages de pilotage proposent plusieurs circuits. Driftngrip propose, par exemple, des stages de pilotage sur quatorze circuits répartis sur tout le territoire national.

Les voitures

Généralités

Les stages de pilotage se pratiquent sur différentes voitures. Votre choix se fera en fonction de vos aspirations ou de vos objectifs. Les véhicules sont classés en plusieurs groupe qui sont déterminés par la FIA (fédération internationale de l’automobile). Ce sont ces mêmes véhicules qui sont utilisés dans les stages de pilotage. Certains ont du subir quelques aménagements afin de sécuriser au maximum le pilote amateur.

Certaines voitures sont prestigieuses et exclusives. Beaucoup d’apprentis pilote rêve de piloter une Porsche, une Ferrari, une Lamborghini, une Maserati, une Aston martin, une Audi R8 ou bien encore une Subaru. Ces bolides ont fait leurs preuves sur les circuits et en compétition. Pour un amateur de belles voitures effectuer un stage de pilotage à bord de ces monstres sacrés représente l’aboutissement d’un phantasme.

Groupe A et B

Les véhicules du groupe A correspondent à la catégorie des voitures de tourisme modifiées. Cette catégorie est née en 1982 et remplace le Groupe 2. Ce sont des véhicules fabriqués en séries. Ils ont subi plus ou moins de transformations. Chaque transformation doit être homologuée par la FIA avant de les utiliser en compétition ou en stage de pilotage. Le groupe A est réparties en quatre classes de cylindrées. Les moteurs sont souvent suralimentés par compresseur ou turbo. Ces véhicules sont très présents en rallye et en stage de pilotage. La cylindrée du moteur peut être supérieure à 2 000 cm3.

Le groupe B est le véhicule relatif aux grands tourismes modifiés. Dans le règlement de la FIA, ils doivent être fabriqués à 200 exemplaires pour participer aux courses. Cette catégorie remplace les groupes 4 et 5. Ce groupe de voiture est devenu mythique grâce à la puissance des moteurs. Les prototypes peuvent développer jusqu’à 500 CV et une cylindrée de 5000 cm3. Suite à des accidents, depuis 1986, il n’y a plus d’homologation pour de nouvelle évolution des groupes A et B. Le groupe B est peu présent dans les stages de pilotage.

Groupe N

Les véhicules du groupe N sont des voitures de production comme le défini la FIA. Depuis 1982, elle remplace le groupe 1. Ce sont des véhicules standards produits en série à un minimum de 2 500 exemplaires par an. Ils subissent peu de modification et doivent être homologuée par la FIA avant de faire des courses ou des stages de pilotage.

La puissance du moteur est similaire à celle du groupe A. Elles sont plus économiques que les autres groupes. A l’heure actuelle cette catégorie accepte des remaniements sur les boites de vitesse et les transmissions. Ces voitures sont présentes sur les rallyes et dans les championnats du monde. Ces véhicules sont très utilisés sur les circuits de stage de pilotage. De plus au groupe N est associé les Super 2000 qui sont plus perfectionnées. Certaines possèdent une transmission intégrale, un moteur atmosphérique et sont munis de divers kits qui augmentent la capacité de la voiture. Ces voitures sont très prisées dans les stages de pilotage et toutes les marques sont représentées.

Formule 3 et Formule 1

La catégorie Formule 3 et Formule 1 sont des monoplaces de sport automobile. Elles ont été créées en 1949 afin de participer aux compétitions avec un budget réduit. Tous les pilotes de Formule 1 ont commencé leur apprentissage sur une Formule 3. Maintenant la Formule 1 est la vitrine des grands constructeurs automobiles mondiaux. Outre les investissements colossaux dans ces voitures, les retombées financières sont très importantes. Elles sont présentent dans les stages de pilotage. Certaines voitures ont été aménagées spécialement pour les baptêmes de stage de pilotage en triplace.

Vous pouvez donc ressentir les sensations d’une Formule 3 ou 1 en toute sécurité mais conduite par un pilote professionnel. Vous avez aussi les stages de pilotage « découverte » où vous prenez place seul à bord d’une monoplace. Les véhicules utilisés dans les stages de pilotage sont maniables avec une conduite douce mais performante. Les Formule 3 ont souvent des moteurs de 2 litres avec une puissance jusqu’à 200 CV. La vitesse peut atteindre les 240 Km/h. Avec ce type de bolide, c’est l’émotion forte garantie.

Préparation de sa voiture

Si vous utilisez votre véhicule pour effectuer un stage de pilotage, certains préparatifs sont nécessaires afin d’assurer la sécurité et d’éviter les pannes intempestives. Vos véhicules doivent être en bon état. Le liquide de frein doit être changé tous les ans, les niveaux des fluides vérifiés à chaque sortie. La voiture doit avoir des amortisseurs efficaces. Si vous respectez les consignes des instructeurs, le stage de pilotage devrait bien se dérouler. Sur circuit votre voiture s’usera plus vite à cause des contraintes mécaniques et techniques que vous solliciterez.

Il existe plusieurs types de disque de frein. Les disques sont un élément important du véhicule car ils permettent le freinage et assurent le refroidissement des plaquettes. Les disques peuvent être pleins, ventilés, perforés ou bien rainurés. Les plaquettes sont là pour garantir le freinage. La plupart des plaquettes employées sur circuit de stage de pilotage offrent un coefficient de friction plus élevé et résistent bien à hautes températures.

En ce qui concerne les pneus, vous pouvez utiliser sur le circuit de stage de pilotage, soit vos pneus habituels ou des pneus « sport » (homologués route) ou bien encore des pneus spéciales circuits. Le fait d’avoir un jeu de pneus spécifiques vous permet d’avoir une bonne tenue de route. La structure du pneu est étudiée afin d’offrir plus d’accroche, de limiter la déformation du pneu et d’obtenir des caractéristiques optimales.

 

Droit d'auteur appartenant à la société Pixalione, (articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle).

Tarifs & Réservation

Dans le but de mesurer l'audience de notre site, http://www.driftngrip.com utilise des cookies. En visitant notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Si vous le souhaitez, vous pouvez modifier la gestion des cookies de votre navigateur ou vous pouvez cliquer ici.